Qu’il s’agisse de vidéos, de photos, de musique ou de documents, de plus en plus de personnes doivent aujourd’hui enregistrer leurs fichiers via des médias externes. Les clés USB, les lecteurs CD/DVD/Blu-ray, les disques durs externes ou les services en ligne peuvent donc sembler être la meilleure solution pour stocker tous vos fichiers. Cependant, même ces systèmes présentent des défauts qui, tôt ou tard, pour une raison ou une autre, pourraient créer plus d’inconvénients que d’avantages. C’est pourquoi, dans cet article, je vais vous expliquer comment choisir une NAS.

Qu’est-ce que le NAS ?

NAS, qui est un acronyme de n réseau a attaché s stockage, est un dispositif particulier qui peut partager le contenu d’un ou plusieurs disques durs et/ou SSD par l’utilisation d’un réseau informatique approprié. Il faut cependant dire que les NAS ne sont pas simplement des “lecteurs de réseau”, mais plutôt des serveurs. En effet, en plus d’offrir la possibilité de partager des fichiers et de vous permettre de faire des copies de sauvegarde de manière centralisée et automatique, ces dispositifs vous permettent également d’être joignable à distance (pour télécharger des fichiers lorsque vous n’êtes pas physiquement à proximité du NAS), de gérer toute synchronisation avec les services offerts par le cloud par eux-mêmes, d’agir en tant que; media center dispositifs (permettant de lire vos fichiers directement à partir de PC, smartphones, tablettes, consoles, téléviseurs intelligents, etc.), ainsi que les stations de téléchargement (c’est-à-dire offrant la possibilité de télécharger de nouveaux fichiers sans même avoir à utiliser un ordinateur). Le NAS peut également être utilisé pour regarder et enregistrer des vidéos diffusées en temps réel par des caméras IP (comme le fait un DVR), pour créer un petit site web (sans avoir besoin d’un hébergement externe), pour regarder et enregistrer des chaînes de télévision (via un tuner TV externe), et d’autres choses intéressantes de ce genre.

Comment choisir une NAS

Il existe essentiellement deux types de NAS sur le marché : les NAS qui sont déjà équipés de disques durs et les NAS qui n’ont pas de disques durs du tout, parfois appelés “diskless”. Bien que les premiers puissent fonctionner dès qu’ils sont “sortis de la boîte”, les NAS vendus sans disques durs offrent l’avantage indéniable de pouvoir acheter les disques durs que vous voulez monter. Dans ce dernier cas, pour obtenir les meilleurs résultats possibles, vous devez cependant connaître les différentes configurations RAID qui pourraient être utilisées pour configurer le NAS.

Quelle NAS choisir

Outre la présence ou l’absence de disques, ce qui distingue un NAS d’un autre est principalement le matériel et éventuellement les fonctionnalités logicielles. En particulier, pour choisir un NAS, vous devez principalement vous informer :

    • sur le nombre de baies de disques durs nécessaires, appelées baies dans le jargon ;
    • sur les configurations RAID supportées, qui sont généralement 0, 1, 5, 6 ou 10, mais parfois il peut aussi y avoir JBOD ;
    • sur le format, 3,5 pouces et/ou 2,5 pouces, et sur l’interface du disque dur prise en charge. Ces derniers peuvent généralement être des SATA, dans la version 3.0, mais il peut aussi y avoir des SCSI et/ou des SAS ;
    • sur la vitesse et le type de processeur présent, qui pourrait être à un seul cœur, à deux cœurs, à quatre cœurs, etc ;
    • la quantité et le type de mémoire RAM installée, qui peut être de type DDR, DDR2, DDR3, etc ;
    • la présence et la version d’un ou plusieurs ports USB, eSATA, Thunderbolt, etc ;
    • sur les moyens pris en charge pour connecter le NAS au réseau, c’est-à-dire s’il est câblé, éventuellement via un ou plusieurs ports Gigabit Ethernet, sans fil, ou les deux ;
    • et aussi, sur un éventuel mais toujours bienvenu écran, afin de pouvoir afficher des informations et/ou des alertes éventuelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.