Vous cherchez à acheter un refroidisseur de CPU mais vous ne savez pas quel modèle vous convient le mieux ? Ensuite, voici comment choisir un refroidisseur de CPU.

Comment choisir un refroidisseur de CPU

Pour choisir un dissipateur pour un processeur donné, il faut vérifier un certain nombre de facteurs plus ou moins importants : la puissance thermique de conception, la prise et l’aspect de la carte mère, la taille du boîtier, ainsi que les caractéristiques techniques du dissipateur probable.

La puissance thermique nominale (TDP)

Le premier aspect à évaluer lors du choix d’un dissipateur de chaleur est la puissance thermique nominale (prononcée thermol design pauer), communément appelée TDP. Cette valeur, exprimée en watts, est en fait une indication de la chaleur générée par un processeur donné que le système de refroidissement utilisé doit ensuite pouvoir évacuer afin de maintenir la température du processeur à l’intérieur d’un certain seuil. Mais comment connaître cette valeur ? Il existe plusieurs méthodes pour connaître le TDP d’un processeur donné. La première consiste à obtenir des informations sur le site officiel du fabricant du processeur, en allant sur le site Intel ARK, s’il s’agit d’un processeur Intel, ou sur le site Product Resource Center, s’il s’agit d’un processeur AMD. Une fois que vous avez trouvé votre processeur, il vous suffit de chercher TDP et vous en connaîtrez la valeur exacte. Une autre façon de connaître le TDP d’un processeur donné est de faire une simple recherche sur Internet en utilisant un moteur de recherche comme Google.Enfin, si vous avez déjà installé le processeur, vous pouvez découvrir le TDP simplement en téléchargeant un programme gratuit comme CPU-Z :

Avec CPU-Z, vous pouvez connaître le nom de votre processeur, son nom de code, le TDP maximum (Max TDP), la socket utilisée (Package), ainsi que le stepping et sa révision.

Carte mère : prises et apparence

La deuxième chose à prendre en compte lors du choix d’un dissipateur de chaleur, ce sont les caractéristiques techniques et physiques de votre carte mère, à savoir la prise qu’elle utilise et son aspect. En ce qui concerne la prise utilisée, il suffit de se rendre sur le site officiel du fabricant de la carte mère et de vérifier les spécifications.Disons, par exemple, que vous voulez monter un dissipateur de chaleur sur une carte mère ASUS PRIME Z370-A. Une fois que vous aurez trouvé cette carte mère sur le site officiel d’ASUS, il vous suffira d’aller voir ses spécifications et vous saurez que la prise utilisée est Intel 1151.

Voici quelques spécifications d’une carte mère ASUS PRIME Z370-A.

Si vous avez déjà monté le processeur, comme mentionné ci-dessus pour le TDP, il suffit de télécharger un programme gratuit comme CPU-Z et vous trouverez à côté du paquet vocal le type de socket utilisé.Outre la prise utilisée, l’apparence ou la disposition de votre carte mère aura également une incidence sur le choix du dissipateur de chaleur. Selon qu’il y a ou non des caloducs ou d’autres obstacles autour de la prise du CPU, vous pourrez dire en un coup d’œil si un dissipateur particulier convient ou non à votre carte mère.

Dimensions des affaires

Pour connaître la taille de votre boîtier, vous devez vous rendre sur le site officiel du fabricant du boîtier et, parmi les spécifications de ce dernier, vérifier quelles sont les dimensions maximales autorisées pour le montage d’un dissipateur de chaleur.Disons, par exemple, que vous avez une caisse de Cooler Master Elite 370. En allant ensuite sur le site officiel de Cooler Master, vous trouverez la page de présentation de ce produit. Si vous allez à la rubrique “Spécifications” (généralement appelée “Spécifications” ou “Spécifications techniques”), vous trouverez une entrée telle que “Compatibilité maximale” ou “Hauteur maximale du refroidisseur de l’unité centrale” avec un chiffre tel que 163 mm (16,3 cm), parfois en pouces. Cette valeur représente alors la hauteur maximale de tout dissipateur de chaleur que vous pouvez installer dans votre cas.

Spécifications techniques

Le dernier aspect qui influence le choix d’un dissipateur de chaleur est également ses spécifications techniques. Les éléments à surveiller sont le matériau utilisé, la taille du dissipateur, ainsi que le diamètre, le CFM et le régime des ventilateurs PWM :

le matériau utilisé pour fabriquer le dissipateur est un paramètre très important qui va directement affecter la capacité de refroidissement de celui-ci. À cet égard, la seule chose à retenir est que le cuivre a une meilleure conductivité thermique que l’aluminium, et qu’il est donc capable de mieux dissiper la chaleur produite ;

la taille du dissipateur est le deuxième facteur à vérifier soigneusement pour éviter les problèmes avec le boîtier ou avec d’autres composants internes éventuels. N’oubliez pas non plus qu’outre les dimensions du dissipateur, le site officiel du fabricant de dissipateurs peut parfois indiquer explicitement la compatibilité avec certaines cartes mères ;

le diamètre, le PCM et le régime des ventilateurs sont d’autres éléments qui influencent le choix de votre dissipateur. Le diamètre du ventilateur, exprimé en millimètres (symbole mm), est un autre paramètre crucial qui affecte directement le PCM (pieds cubes par minute), qui à son tour indique le volume d’air que les ventilateurs sont capables de déplacer. Ainsi, plus le diamètre du ventilateur est grand, plus la valeur CFM sera élevée, ce qui se traduira par une capacité de refroidissement plus rapide pour le dissipateur en question. Enfin, n’oubliez pas le régime des ventilateurs (r évolutions per minute), plus leur valeur est élevée, plus ils affecteront négativement le bruit émis par les ventilateurs.

Quel dissipateur de chaleur choisir

Une fois que vous avez clarifié les aspects les plus importants qui influencent le choix d’un dissipateur, il ne vous reste plus qu’à choisir le type de dissipateur. En effet, sur le marché, outre les dissipateurs de stock ou en boîte, c’est-à-dire ceux vendus ensemble dans le paquet avec le transformateur, il existe principalement deux types de dissipateurs de rechange (c’est-à-dire vendus séparément) : les dissipateurs à air et les dissipateurs à liquide.

Refroidisseurs d’air

Les refroidisseurs d’air sont des dissipateurs de chaleur caractérisés par un corps en aluminium et un ou plusieurs ventilateurs d’un certain diamètre. Ils sont divisés en deux catégories différentes : les modèles à profil bas et les modèles à tour. En raison de leur faible encombrement, les dissipateurs de chaleur à profil bas sont idéaux pour tous les systèmes de petites dimensions. Les dissipateurs de chaleur à tour, en revanche, offrent une conception plus efficace qui refroidit mieux l’unité centrale et sont donc les plus populaires.

Refroidisseurs de liquides

Les refroidisseurs de liquide offrent généralement de meilleures performances que leurs homologues refroidis par air, bien que ce ne soit pas toujours le cas. Là encore, il en existe deux types : les modèles personnalisés et les modèles tout-en-un (communément appelés AIO). Le premier type concerne les produits fabriqués ad hoc avec des tuyaux et des blocs d’eau spécifiques à sa configuration. Il en résulte des composants parfaitement refroidis et un look très personnel pour votre PC. Cependant, le refroidissement liquide sur mesure est très exigeant, difficile à entretenir et assez coûteux, il n’est donc recommandé qu’aux vrais passionnés. D’autre part, les modèles AIO sont prêts à l’emploi dès leur sortie de la boîte. Ces derniers se composent d’un radiateur intégral, qui sera fixé sur une cloison du boîtier, et de tuyaux avec un bloc à l’extrémité qui sera en contact direct avec l’unité centrale. Dans ce cas, les ventilateurs sont installés sur le radiateur où le liquide sera refroidi puis pompé de manière cyclique dans les tuyaux. Les dissipateurs de chaleur AIO sont de loin les plus simples et les plus accessibles, ce qui en fait le choix idéal dans la plupart des cas.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.